Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Livre D'or

  • : Eclats de lumière par nathalie bertron
  • : Humeurs photographiques... et autres. Place au lâcher-prise artistique !
  • Contact

Reportage

P119072523 mai 2013...
cherchez l'erreur !

Tombe la neige sur le PDD

CLIQUEZ pour voir l'album

Articles Par Thème

/ / /

NB-web-clermont013Premier regard sur ma ville

Clermont-Ferrand. 17 mai 1999.
C'est la première fois que je foule le sol de l'Auvergne.
Je descends du train.
Gare SNCF. Une gare comme les autres.

On m'a dit que le centre ville n'était pas loin,

et que je pouvais m'y rendre à pied. Alors me voilà partie,
avec ma petite valisette à roulettes.

Rue de Châteaudun, avenue Edouard Michelin,
place des Carmes, rue des Jacobins... au premier abord,
ce n'est pas très reluisant. Je passe devant des immeubles
délabrés, des commerces abandonnés... pas un chat.

Place Delille. Enfin un lieu un peu plus souriant. Une
magnifique fontaine en pierre volcanique trône en son centre.

Mais pas âme qui vive.
C'est dimanche. Il est treize heures.
La faim commence à me tirailler mais tout semble clos.
Un no man's land.

J'aperçois les flèches noires de la cathédrale. Je me dis qu'il
y a toujours un bar ou une brasserie près d'une cathédrale.
J'entreprends l'ascension de la rue du Port. Cette ville est très
belle. On m'avait dit qu'elle était grise et sordide. Je trouve
qu'elle a une forte personnalité.

Rue Blaise Pascal. Les riches bâtisses Renaissance témoignent
d'un passé flamboyant.
Des fanions bleu et jaune sont suspendus en travers des rues,
donnant à la ville un air de fête... une fête silencieuse.

J'entends le cliquetis de couverts et d'assiettes. La civilisation
n'est plus très loin.
Place du terrail. Cette ville regorge décidément de trésors
d'art et d'architecture. Encore une jolie fontaine et des
immeubles très anciens, aux balcons garnis de fleurs.

La rumeur se fait plus intense. Ce sont des bruits de restaurant,
c'est sûr.
Je débouche sur une grande place qui semble être le coeur
de Clermont-Ferrand. A ma droite, la cathédrale qui s'élance
vers le ciel bleu azur. Face à moi le Puy de Dôme, qui se dresse
tel le Fujiyama, sans neige. A ma gauche, une autre splendide
fontaine surmontée d'une statue du Pape Urbain II.

Et enfin le grand soulagement : il y a de la vie à Clermont.
La Taverne de Maître Kanter me tend les bras...

 

NB, 23/09/2012

Réalisé en atelier d'écriture avec l'association "Ecrits"

http://www.association-ecrits.fr/

Partager cette page
Repost0